RACE OF CHAMPIONS 1976

Date : 14 mars 1976

Circuit : Brands Hatch (GB) / 40 tours de 4,206km soit 168,247km

Partants : 15 / 1 forfait

Conditions atmosphériques : piste sèche

Pole position : J.Scheckter (Tyrrell 007-Cosworth) en 1’20’’42 (moy. 188,282km/h)

Meilleur tour en course : J.Hunt (McLaren M23-Cosworth) en 1’23’’78 (moy. 180,482 km/h)

Faits marquants : Débuts en F1 de L.Perkins

 

C’est sur un circuit de Brands Hatch remanié (et notamment légèrement raccourci d’une soixantaine de mètres) que le petit monde de la F1 se retrouve pour débuter la saison européenne de F1, même si cette première épreuve se dispute hors championnat. Toutes les écuries ne doivent inscrire qu’une seule voiture, à l’exception du Team Lotus, pour des raisons assez obscures.

Aux essais du samedi, Hunt (Mclaren) et Pryce (Shadow) souffrent de problèmes moteur alors que Watson (Penske) et Brambilla (March) sont victimes de sorties de route sans gravité. Scheckter (Tyrrell) n’a aucun problème pour signer une très belle pole position, 2’’35 devant le champion du monde en titre, Niki Lauda (Ferrari). Les deux pilotes sont suivis sur la grille par Nilsson (Lotus), Ickx (Hesketh), Hunt et Jones (Surtees).

Au warm up du matin certains pilotes connaissent des fortunes diverses mais c’est Giancarlo Martini (Ferrari) qui est le plus à plaindre : une sortie de route conséquence d’une problème de freins, l’empêche de prendre le départ l’après-midi. Les débuts en F1 de l’oncle de Pierluigi Martini, au volant d’une voiture de la Scuderia Minardi engagée sous la bannière Scuderia Everest,  sont reportés.

C’est Nilsson qui prend la tête mais son départ est anticipé ce qui v lui coûter une minute de pénalité ce qui le met hors course pour la victoire. C’est donc Jones qui passe le premier tour. Scheckter essaie de prendre la tête mais sort de la route et abandonne. Les positions se stabilisent et au tour suivant il mène devant Hunt, Nilsson (pénalisé), Lauda, Watson, Evans (Lotus) et Brambilla. Ce dernier est remonté depuis la dix-septième place de la grille. Mais sa remontée s’est fait avec des manœuvres assez limites ce qui va lui valoir à lui aussi une minute de pénalité pour conduite anti-sportive. L’Angleterre n’est-elle pas le pays du fair-play ?

Après dix tours Jones est toujours en tête devant Hunt, Lauda, Watson et Nilsson dont le moteur cafouille quelque peu. Ce n’est pas son jour… deux boucles plus tard Watson sort de la route suite à une erreur de pilotage et au seizième tour Lauda abandonne également, freins défaillants. Cela permet au belge Jacky Ickx (Ensign) de remonter au classement alors que Bob Evans et Vittorio  Brambilla s’accrochent mais parviennent à repartir.

A mi-course Hunt parvient à passer Jones lors d’une belle manœuvre : les deux voitures à fond, côte à côte dans la ligne droite avec un Hunt qui fini par faire l’intérieur. La course est jouée est les positions se stabilisent. Hunt mène devant Jones, Ickx, Evans et Brambilla. Les trois premières positions n’évolueront plus. Malheureusement pour Evans il va tomber à court d’essence quatre tours avant la fin. Il finira classé mais en neuvième position. Dommage…

 

CLASSEMENT

1°   J.Hunt                       McLaren M23-Cosworth               en          58’01’’23 (moy. 173,987km/h)

2°   A.Jones                    Surtees TS19-Cosworth                 à               18’’42

3°   J.Ickx                        Hesketh 308C-Cosworth                 à               23’’17

4°   V.Brambilla*             March 761-Cosworth                       à            1’25’’69*

5°   C.Amon                    Ensign N174-Cosworth                   à                1 tour

6°   T.Pryce                    Shadow DN5-Cosworth                   à                1 tour

7°   P.Neve                     Brabham BT44B-Cosworth              à               1 tour

8°   G.Nilsson*                Lotus 77-Cosworth                          à                2 tours*

9°   B.Evans                   Lotus 77-Cosworth                          à                4 tours

*=1’ de pénalité

 

ABANDONS:

B.Evans                          Lotus 77-Cosworth                        36° tour               Panne d’essence

L.Kessel                         Brabham BT42-Cosworth               30° tour               Moteur

H.Ertl                              Hesketh 308D-Cosworth                16° tour               Surchauffe

N.Lauda                         Ferrari 312T2                                 16° tour               Freins

J.Watson                        Penske PC3-Cosworth                   12° tour               Accident

C.Pace                           Brabham BT45-Alfa Romeo             7° tour               Pompe essence            

J.Scheckter                    Tyrrell 007-Cosworth                        2° tour               Accident

 

FORFAIT :

G.Martini                         Ferrari 312T                                   Accident