INTERNATIONAL TROPHY 1978

Date : 19 mars 1978

Circuit : Silverstone (GB) / 40 tours de 4,718km soit 188,720km

Partants : 15 / 2 forfaits

Conditions atmosphériques : Pluie intense, piste détrempée.

Pole position: R.Peterson (Lotus 78-Cosworth) en 1’16’’07 (moy. 223,279km/h)

Meilleur tour en course : E.Fittipaldi (Fittipaldi F5A-Cosworth) en 1’38’’63 (moy. 172,227km/h)

Faits marquants : Débuts en F1 de D.Daly / Première course et première victoire d’une Theodore en F1 

 

Cet International Trophy, dernier du nom pour la F1, a été pour le moins mouvementé du fait de conditions atmosphériques que nous pourrions qualifier de dantesques. Aux essais, chaque pilote eut diverses fortunes. Peterson (Lotus), poleman, a dû changer sa boîte de vitesses. Hunt (McLaren) n’a eu de cesse de chercher les bons réglages pour finalement opter pour le mulet. Le jeune René Arnoux (Martini), crédité du quatorzième temps, a dû finalement déclarer forfait (problèmes de pression d’huile), ce qui fit le bonheur de Divina Galica (Hesketh), initialement non-qualifiée. Au final ce fut Peterson le plus rapide, précédant Lauda (Brabham), Andretti (Lotus), Hunt, le surprenant Brett Lunger (McLaren) et Depailler (Tyrrell).

Le matin des essais, lors du warm up, deux coups de théâtre eurent lieu alors que la pluie tombait déjà. Peterson sortait de la route et laissait sa voiture passablement endommagée. Pas d’autre moyen que de partir de la voie des stands, le temps de préparer le mulet. Autre rebondissement : la sortie de route de Lauda, dont la voiture fut littéralement embourbée ! L’autrichien déclarait forfait. La première ligne était donc décapitée et la paire Andretti-Hunt se retrouvait sur le devant de la grille.

Lors du tour de formation plusieurs voitures firent quelques figues préfigurant ainsi une course chaotique. Quoi qu’il en soit, dès le départ Hunt prenait la tête devant Andretti mais la surprise vint du jeune Derek Daly (Hesketh) qui disputait là sa toute première course de F1. Il surgit de la quatrième ligne et réussit l’exploit de prendre la tête avant la fin du premier tour, au nez et à la barbe de Andretti et Hunt. Daly creusait un écart conséquent mais, avant le premier passage, sortait de la route. La piste impraticable, et le fait de se retrouver devant le feu des projecteurs n’a pas dû aider à la concentration du jeune rookie. Daly sortit donc de la route à Abbey, en même temps que Regazzoni (Shadow) et Hunt. Daly a pu reprendre la piste, pas les deux autres. Après course Hunt n’hésita pas à dire que les conditions de course étaient bien pires que celle du Grand Prix du Japon 1976.

C’est donc Andretti qui passait la première boucle en tête alors que Peterson, parti en queue de peloton repassait par les stands. Sa course s’achevait deux boucles plus tard sur sortie de route… A l’instar de Mario Andretti qui sortait de la route à Abbey et percutait la voiture de Regazzoni, mal rangée sur le bas-côté. Andretti abandonnait.

C’est ainsi que Stück (Shadow) se retrouvait en tête de la course à la fin du troisième tour. Il devançait un Daly miraculé, le débutant Rosberg (Theodore), Depailler et Fittipaldi. La course, initialement prévue sur quarante tours, avait été réduite de trente tours au vu des conditions climatiques. Néanmoins, alors que, petit à petit les éléments allaient se calmer, les organisateurs décidaient finalement – pendant la course ! - de maintenir la distance de quarante tours. Certains aiment jouer avec les nerfs des pilotes…

Stück prenait une certaine distance par rapport à ses poursuivants alors que Rosberg se rapprochait de Daly. Quant à Depailler, il sortait de la route à Woodcote au cinquième tour, au profit de Tony Trimmer (McLaren) qui s’emparait de la cinquième place. Cinq tours passés et déjà six abandons, soit le tiers des participants !

Petit à petit Daly revint sur Stück. Celui-ci était victime de problèmes de moteur et devait s’arrêter aux stands au treizième tour. Son arrêt s’éternisait mais il devait reprendre la piste pour finir non-classé à quinze tours du vainqueur.

C’était donc Daly qui se retrouvait une fois de plus en tête. Sa joie fut de très courte durée puisqu’il allait quasiment aussitôt sortir de la piste à Woodcote et, cette fois-ci, ne pouvait repartir. L’autre Hesketh de Divina Galica subissait le même sort au même endroit quelques instants plus tard. Les Hesketh avaient définitivement disparu de la course.

Rosberg était donc le nouveau leader de la course devant Fittipaldi, Trimmer, Keegan (Surtees) et Lunger. A mi-course seuls les deux premiers étaient dans le même tour et il ne restait que six voitures en piste. Mais la course restait passionnante puisque Fittipaldi remontait sur Rosberg, malgré l’avant de sa monoplace légèrement abîmé. Les 35000 spectateurs allaient pouvoir profiter d’un beau spectacle surtout que la pluie se calmait.

1978 itr ros

Keke Rosberg (Theodore), la révélation de cette course à éliminations.

Au vingt-troisième tour Fittipaldi était 10’’ derrière le leader. Six tours plus tard il n’était plus qu’à 1’’3. Le brésilien suivait le finlandais comme son ombre. Celui-ci maîtrisait parfaitement son sujet malgré quelques glissades. Néanmoins, Fittipaldi était victime de problèmes d’allumage et finalement lâche un peu prise. Mais il n’abandonnait pas la lutte et dès que son moteur le lui permettait il revenait sur Rosberg. Ainsi, au trente-cinquième tour, l’écart était de 3’’ et se réduisait à 1’’2 deux tours plus tard. Mais Fittipaldi ne parvenait pas à faire mieux et, dans le dernier tour, Rosberg prenait un troisième tour à Trimmer, plaçant celui-ci entre lui et le deuxième. Le pilote de la Théodore passait la ligne d’arrivée en vainqueur. Une victoire surprise mais méritée. Ses talents d’équilibriste lui avaient permis de conserver sa voiture sur la piste. Quatre ans plus tard il devenait champion du monde.

 

 

CLASSEMENT

1°   K.Rosberg                 Theodore TR01-Cosworth            en          1h12’49’’02 (moy. 155,522km/h)

2°   E.Fittipaldi                 Fittipaldi F5A-Cosworth                   à                    1’’88

3°   T.Trimmer                 McLaren M23-Cosworth                  à                 3 tours

4°   B.Lunger                   McLaren M23-Cosworth                  à                 3 tours

 

NC H.J.Stück                    Shadow DN9-Cosworth                   à               15 tours

 

ABANDONS:

R.Keegan                         Surtees TS19-Cosworth                 31° tour               Moteur

D.Daly                              Hesketh 308E-Cosworth                 13° tour               Sortie de route

D.Galica                           Hesketh 308E-Cosworth                 12° tour               Sortie de route

E.De Villota                      McLaren M23-Cosworth                    9° tour               Electricité

P.Depailler                       Tyrrell 008-Cosworth                         5° tour               Sortie de route

M.Andretti                         Lotus 78-Cosworth                            3° tour               Sortie de route

R.Peterson                       Lotus 78-Cosworth                            3° tour               Sortie de route

J.Ickx                                 Ensign N177-Cosworth                     2° tour               Sortie de route

J.Hunt                                McLaren M26-Cosworth                   1° tour               Sortie de route

C.Regazzoni                      Shadow DN9-Cosworth                    1° tour               Sortie de route

 

FORFAITS :

N.Lauda                             Brabham BT45C-Alfa Romeo                                    Sortie de route

R.Arnoux                            Martini MK23-Cosworth                                             Pression d’huile