G.P. DINO FERRARI

Date : 16 septembre 1979

Circuit : Imola (I) / 40 tours de 5,028km soit 201,120km

Partants : 15 / 1 forfait

Conditions atmosphériques : Beau temps

Pole position : G.Villeneuve (Ferrari 312T4) en 1’32’’91 (moy.194,820km/h)

Meilleur tour en course : G.Villeneuve (Ferrari 312T4) en 1’33’’61 (moy. 193,389 km/h)

Faits marquants : Dernière course et dernière victoire d’une Brabham à moteur Alfa Romeo/ Dernière victoire d’un moteur Alfa Romeo / Dernière course et dernière victoire de N.Lauda avant sa première retraite/ Dernière course de F1 pour A.Ribeiro et A.Merzario / Unique course de la Merzario A4 / Retour de la F1 sur le circuit d’Imola après 16 années d’absence 

Ce Grand Prix, qui célèbre le retour de la F1 sur un circuit d’Imola rénové a une saveur particulière pour les fans de Ferrari. Il a lieu une semaine après le sacre de Scheckter qui a conquis le titre mondial pilotes à Monza. Ferrari a également obtenu le sacre constructeurs le même jour. Cerise sur le gâteau, ce Grand Prix porte le nom de Gran Premio Dino Ferrari, défunt fils du fondateur de la marque au cheval cabré.

Les Ferrari occupent la première ligne, Villeneuve devant Scheckter. Reutemann (Lotus) obtient le troisième temps, a plus d’une seconde du poleman, devant Lauda (Brabham). La grille est occupée par treize participants au championnat du monde de F1, complétée par la participation du Tema Agostini. L’écurie appratient à Giacomo Agostini, star de la moto, qui tente un ereconversion dans le sport auto en participant au Championnat Aurora FX. Cette écurie possède deux Williams FW06 pilotées par Agostini lui-même et par « Gimax ».

Dès le départ Villeneuve prend la tête devant Scheckter, Reutemann, Lauda, Brambilla (Alfa Romeo), Patrese (Arrows) et Rosberg (Wolf). Giacomelli (Alfa Romeo) voit sa course écourtée à cause d’un simple caillou qui transperce un de ses radiateurs faisant grimper en flèche la température du moteur.

Brambilla ne parvient pas à suivre le rythme et va, petit à petit, se faire dépasser par ses poursuivants. Lauda est, au début, légèrement en retrait. Néanmoins il hausse le rythme et remonte sur Reutemann. Ainsi, alors que 1’’6 sépare les deux pilotes au cinquième tour, deux tours plus tard le pilote de la Brabham s’empare de la troisième place en passant l’argentin à Tosa. Il est clair que les quatre premiers sont sur une autre planète : Patrese, le cinquième de la course, perd en moyenne 1’’5 au tour.

Lauda poursuit sa remontée et profite des problèmes de tenue de route de Scheckter pour se caler dans ses roues au quinzième tour. Un tour plus tard, il prend la deuxième place, toujours à Tosa. Au dix-septième tour, Villeneuve mène avec 2’’ d’avance sur Lauda, 3’’7 sur Scheckter, 6’’2 sur Reutemann, 26’’0 sur Patrese et 33’’5 sur Jarier (Tyrrell).

Lauda continue sa remontée et, au vingt-et-unième tour, passe Villeneuve à Tamburello. Mais le québécois ne se laisse pas faire et reprend son bien à Tosa. Les deux pilotes sont côte-à-côte mais le pilote Ferrari ne lâche pas.

Au tour suivant, Lauda attaque Villeneuve à l’entrée de Tosa. L’autrichien passe mais le québécois essaie de résister et fait une légère erreur et se fait surprendre par le léger freinage de Lauda. Ainsi l’aileron avant de la Ferrari heurte la roue arrière gauche de la Brabham. Celle-ci ne subit aucun dommage mais l’aileron de la voiture italienne est détruit. Villeneuve n’a plus qu’à rentrer aux stands pour réparer. Ses mécaniciens vont en profiter pour refroidir les radiateurs de sa voiture au moyen d’eau versée avec un simple arrosoir de jardinage. Autres temps…

1979 dif vil

Le tournant de la course: Gilles Villeneuve (Ferrari) vient de s'accrocher avec Niki Lauda (Brabham).

Le québécois perd tout espoir de victoire au profit de l'autrichien.

Pendant cet incident opposant les deux leaders, Reutemann passe  Scheckter et gagne ainsi deux places du fait de l’arrêt de Villeneuve qui repart avec un tour de retard.

Au vingt-quatrième tour Lauda mène donc avec 5’’1 d’avance sur Reutemann, 8’’2 sur Scheckter, 30’’3 sur Patrese, 36’’6 sur Jarier, 43’’8 sur Rosberg. Villeneuve, bien que très loin et bien qu’ayant course perdue, continue à attaquer. Villeneuve sera toujours Villeneuve et il se dédouble, d’abord de Reutemann au vingt-sixième tour puis de Lauda six boucles plus tard en signant au passage le meilleur tour en course.

Les positions ne vont pas évoluer à part les écarts qui vont grandir plus ou moins en fonction des performances de chacun. Parmi les premiers ce sont certainement Scheckter et Rosberg à avoir le plus de mal à suivre le rythme de Lauda. A contrario Reutemann est celui qui parvient à ne pas se faire décrocher.

 

 

CLASSEMENT

1°   N.Lauda                     Brabham BT48-Alfa Romeo         en          1h03’55’’89

2°   C.Reutemann             Lotus 79-Cosworth                        à                     7’’09

3°   J.Scheckter                Ferrari 312T4                                à                    25’’22

4°   R.Patrese                   Arrows A1-Cosworth                      à                   38’’76

5°   J.P.Jarier                    Tyrrell 009-Cosworth                     à                   46’’40

6°   K.Rosberg                  Wolf WR8-Cosworth                      à                 1’06’’33

7°   G.Villeneuve               Ferrari 312T4                                à                 1’13’’38

8°   P.Tambay                   McLaren M29-Cosworth                 à                    1 tour

9°   V.Brambilla                 Alfa Romeo 177                             à                    1 tour

10° G.Agostini                   Williams FW06-Cosworth               à                    1 tour

11° A.Merzario                  Merzario A4-Cosworth                    à                    2 tours

 

Abandons:

“Gimax”                             Williams FW06                                32° tour               Embrayage

A.Ribeiro                           Fittipaldi F5A-Cosworth                  26° tour               Boîte de vitesses

E.De Angelis                     Shadow DN9-Cosworth                   18° tour               Accident

B.Giacomelli                      Alfa Romeo 179                                4° tour               Moteur

 

Forfait :

B.Gabbiani                         Shadow DN9-Cosworth                                              Moteur

 

 

 

 

 

 

×